Affirmation de soi et stéréotypes

Le groupe de 6e année que j’ai cette année est particulier. Je ne peux pas dire qu’ils ont l’attitude des adolescents. Je ne peux pas non plus dire qu’ils pleurnichent comme des bébés. En fait, ils sont curieux. Ils veulent comprendre le monde qui les entoure. Quoi de plus merveilleux pour une enseignante qui doit leur enseigner les sciences et l’éthique !

En début d’année scolaire, j’ai vu passer sur le groupe Facebook  » Le grand monde du 3e cycle  » un super document préparé par Mme Geneviève Turcotte sur l’estime de soi. Je ne le savais pas encore, mais une graine venait d’être semée dans ma tête.

Malgré le fait qu’ils veulent comprendre le monde autour, j’ai remarqué qu’ils n’emploient pas la même énergie à se comprendre eux-mêmes.  C’est dans cette direction que j’ai concentré mes efforts en éthique pour aborder les notions d’affirmation de soi, de préjugés et de stéréotypes.

Tout à commencer lors que j’ai été témoin d’une situation assez triste lors d’une activité avec la dame de l’AVSEC. L’activité était chouette : le directeur venait en classe passer les élèves en entrevue pour décrocher l’emploi de leur choix. Évidemment, les élèves étaient très nerveux ! Le directeur les interroge devant toute la classe.

Tout se passait bien jusqu’à ce que le directeur pose la question qui tue : nomme-moi une de tes qualités. Le p’tit coco, tétanisé, était incapable d’en nommer une. Et connaissant mon moineau, je sais que ce n’était pas seulement en raison du stress, mais bel et bien parce qu’il n’a pas beaucoup d’estime de lui.

C’est à peu près là que mon coeur d’enseignante a fendu en deux. J’ai commencé à réfléchir à comment je pourrais aider mes élèves à mieux se connaître? À faire une introspection d’eux-mêmes? La classe et moi avons fait un grand voyage intérieur pour répondre à cette simple question : je suis qui moi?

Activité 1 : Je suis apprécié par les autres

Suite au silence de mort de mon élève à propos de ses qualités, j’ai organisé une contre-attaque. Je ne pouvais pas accepter que mon élève croie qu’il n’avait aucune qualité.

J’ai invité  » Bob  », pour ne pas le nommer, à venir s’asseoir sur une belle petite chaise à l’avant. Sans lui dire pourquoi. J’ai rappelé aux élèves ce qui s’était passé plus tôt : Bob ne s’était trouvé aucune qualité. Spontanément, des élèves ont levé la main pour lui en dire. Inutile de vous dire qu’il était très gêné. Toutefois, il avait un beau gros sourire dans son visage. Je me suis mise à piger les noms des élèves. Chacun leur tour, ils sont venus se faire inonder d’amour.

Cerise sur le sundae :  » Bon, c’est votre tour madame !  ». Disons que j’avais une graine dans l’oeil …

Activité 2 : Prise de conscience sur leur nouvelle autonomie

Les élèves aiment toujours savoir des détails sur notre vie. Je m’en suis servi pour introduire le fait que depuis qu’ils sont petits ils n’ont que très peu de choix à faire à propos de leur vie.

J’ai montré de belles photos de moi quand j’étais petite en prenant soin de faire réfléchir mes élèves au fait que je n’avais pas choisi mes vêtements.

stereotypes_estimedesoi1

Par la suite, j’ai exposé des clichés de moi au secondaire. Je leur ai dit que, tout à coup, j’avais beaucoup de choix à faire : vêtements, métier, concentration, activité parascolaire, groupe d’amis, etc. Je leur ai fait un monologue sur le fait que je me suis beaucoup questionnée sur ce qui me plaisait et sur le regard des autres.

Nous avons discuté de leurs craintes et de leurs impressions face à ce qui les attend l’an prochain. Je leur ai alors annoncé que nous allions travailler sur nous-mêmes, que nous allions nous introspecter !

Activité 3 : Carnet d’estime de soi

stereotypes_estimedesoi1

J’ai préparé un petit carnet qui facilite la réflexion des élèves à propos d’eux-mêmes. Il est inspiré du document qu’avait partagé Mme Geneviève Turcotte.

Il couvrait les sujets suivants :
– Intérêts
– Personnalité
– Amis
– Confiance en soi
– Bonheur
– Valeurs
– Projets pour le futur

Activité 4 : Les stéréotypes dans les médias

stereotypes_estimedesoi

J’ai commencé cette activité en posant une simple question : comment doivent se comporter les garçons et les filles? Les stéréotypes sont sortis rapidement. Nous avons fait une définition des stéréotypes et des préjugés. De plus, nous avons donné quelques exemples.

Nous nous sommes entraînés à trouver les stéréotypes dans des annonces qu’ils peuvent voir. C’était très amusant. Dans chaque publicité, ils devaient trouver des stéréotypes.

Voici quelques publicités que nous avons visionnées :

Nous avons ensuite discuté des effets que peuvent avoir les stéréotypes qui sont véhiculés par les médias. Je leur ai fait réaliser qu’ils mettent dans la tête des gens que c’est la  »normalité  ». Pourtant, c’est souvent loin d’être le cas !

Activité 5 : Créer une publicité sans stéréotype (ou presque)

La tâche finale des élèves était de créer une publicité ne contenant aucun (ou presque) stéréotype. Pour être honnête, c’est pratiquement impossible de le faire. C’est en quelque sorte le but du travail : réaliser qu’il y a des stéréotypes partout et qu’il n’appartient qu’à nous de ne pas en tenir compte dans notre vie.

J’ai terminé cette activité en leur disant que les stéréotypes ne devaient pas les empêcher de devenir la personne qu’ils veulent être. Ils ont le droit de faire ce qui leur plaît dans la vie. Point final.

Bref, beaucoup de plaisir.
Mme Bout de chou