Dernièrement, j’ai changé ma manière d’aborder les situations-problèmes en mathématique avec mes élèves de première année. En fait, c’est la première fois que j’enseigne cette compétence (Oui, oui, en partage de tâche !). Je me remets donc très souvent en question parce que je cherche toujours à améliorer ma pratique.

À près d’un mois de la fin d’année, voici mes constats :

Les élèves sont saturés à chaque fois (notamment parce que la réalité de partage de tâche fait que je dois leur ‘’pitcher’’ toute la situation-problème dans une journée!).
Moi aussi je suis brûlée à chaque fois.
L’évaluation de ces situations me laisse perplexe.

J’ai la chance d’avoir une collègue très inspirante (Bonjour Annie !). Si je ne lui pose pas 1000 questions par jour, je ne lui en pose aucune. Je suis donc allée la voir pour avoir de judicieux conseils !